18h15, place des Terreaux : lecture de Caroline

Après la visite du musée des Beaux-Arts, j’ai lu, place des Terreaux, devant la fontaine de Bartholdi, ce huitain composé avant 1540 et qui est peut-être de Clément Marot. La ville de Lyon et le lion s’y trouvent associés, d’autant plus facilement qu’au XVIe siècle les deux homophones n’étaient pas forcément distingués par la graphie. Ici d’ailleurs, au v. 2, le lion est écrit « Lyon ».

Caroline lisant le huitain

Caroline lisant le huitain « De la ville de Lyon »

On dira ce que l’on voudra
Du Lyon, et de sa cruauté :
Tousjours, ou le sens me fauldra,
J’estimeray sa privaulté :
J’ay trouvé plus d’honnesteté,
Et de noblesse en ce Lyon,
Que n’ay pour avoir frequenté
D’autres bestes un million.

Je suis allée trop vite pour que Mme Coll puisse filmer ma lecture, mais elle a eu le temps de saisir les applaudissements de la classe !

Catégories : 4 mai 2015

Navigation des articles

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :